Société Francophone de Chirurgie Oncologique | DIU Européen de Chirurgie Oncologique… Il est encore temps !
15882
post-template-default,single,single-post,postid-15882,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

DIU Européen de Chirurgie Oncologique… Il est encore temps !

DIU Européen de Chirurgie Oncologique… Il est encore temps !

La prise en charge chirurgicale des cancers est spécifique. Cette spécificité s’apprends et permet d’améliorer la prise en charge des patients.

Le traitement des cancers comporte des étapes qui impactent la prise en charge chirurgicale, quelle que soit la localisation pathologique : avant toute décision de traitement existe-t-il une indication de traitement néoadjuvant, existe-t-il une diffusion loco régionale ? existe-t-il une diffusion métastatique et si oui cette situation modifie t-elle la prise en charge ? En cas de traitement systémique néo adjuvant ou de radiothérapie néoadjuvante quels sont les impacts à anticiper sur les conséquences du geste opératoire ? En fonction de la pathologie, de l’organe, la lésion est-elle résécable en chirurgie première ? Comment appréhender la notion de marges d’exérèses saines ? Quelles sont les précautions à prendre dans la perspective d’une reconstruction d’organe, de fonction ? Comment informer au mieux mon patient ?

Ces nombreuses questions et bien d’autres font la spécificité de la chirurgie oncologique. Pour obtenir les meilleurs résultats le chirurgien qui traite un patient atteint d’un cancer doit bien sûr avoir de solides connaissances en chirurgie mais aussi de solides connaissances en oncologie. C’est l’objectif du DIU de Chirurgie Oncologique.

Ce DIU est ouvert à tout chirurgien, pendant l’internat, le clinicat, l’assistanat ou le post universitaire.

Il est articulé autour de trois sessions de 3 journées.

La première partie à Bordeaux traite des notions indispensables de cancérologie (biologie, immunologie, anatomie pathologique), mais aussi les différentes autres armes thérapeutiques (chimiothérapie, thérapies ciblées, immunothérapie, radiothérapie, curiethérapie. Ces cours sont adaptés aux chirurgiens, ce sont vraiment les données à connaître pour comprendre les traitements, leurs conséquences et faire du chirurgien un acteur de la RCP. Ensuite les cours sont organisés dans la logique du parcours de soin des patients. . L’ imagerie des cancers et intérêt pratique de chaque examens. La pré-habilitation.

La deuxième partie se déroule à Nantes en abordant la planification opératoire (marges d’exérèse, guidage, conservation d’organe, reconstruction, lambeaux de couverture, information des patients), l’ambulatoire, la place de l’extemporanée, la chirurgie mini invasive, la CHIP, la chirurgie des métastases, pour terminer sur les dernières autorisations d’activité de chirurgie oncologique de l’INCA.

La troisième et dernière partie se déroule à Lyon avec les sarcomes, le péritoine, les traitements combinés, la réhabilitation précoce, l’impact des prédispositions génétiques. A Lyon nous vous présenterons le Diplôme Européen de chirurgie oncologique (European Board Surgery Qualification in Surgical Oncology).

Enfin c’est à Lyon que se déroulera l’examen qui permet, avec la présence à chaque session, et la validation du MOOC, de valider le DIU de Chirurgie Oncologique

No Comments

Post A Comment