Société Francophone de Chirurgie Oncologique | Procalcitonin Reveals Early Dehiscence in Colorectal Surgery: The PREDICS Study
15481
post-template-default,single,single-post,postid-15481,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

Procalcitonin Reveals Early Dehiscence in Colorectal Surgery: The PREDICS Study

Procalcitonin Reveals Early Dehiscence in Colorectal Surgery: The PREDICS Study

Cette semaine, nous allons discuter de l’intérêt du dosage de la procalcitonine (PCT) comme marqueur précoce de fistule colorectale.

Dans cette étude prospective italienne sur 504 patients, les auteurs concluent à l’intérêt de la PCT en association avec la CRP : Low levels of PCT, together with low CRP values, seem to be early and reliable markers of AL after colorectal surgery.

En réalité, les 2 marqueurs ont une bonne valeur prédictive négative, mais une valeur prédictive positive de 20-30%. La PCT a un coût plus élevé que la CRP et n’apporte pas beaucoup de précision diagnostique. Dans la littérature, plusieurs cutt-off de CRP, entre J3 et J5, ont été proposés.
Une CRP basse reste un marqueur simple et fiable pour faire sortir vos patients rapidement de l’hôpital, sans crainte.
Au final, un article qui présente plusieurs défauts méthodologiques, de l’analyse statistique à l’interprétation des résultats.
Idéal pour la lecture critique d’article !

Les highlights reprendront en Septembre. D’ici là, passez un bon été.
Bonne lecture,

Aurélien Dupré
Département de Chirurgie – Centre Léon Bérard

No Comments

Post A Comment